Toutes les news

L’esr et siesa annoncent leur intention de fusionner

Les deux sociétés veulent être plus fortes pour affronter les bouleversements du marché de l’énergie.

La fusion devrait être effective au 1er janvier 2020. Aucun emploi ne sera supprimé.

De tous les scénarios étudiés depuis mars 2016, c’est le plus ambitieux que retiennent les deux conseils d’administration de l’Energie de Sion-Région SA (esr) et de Sierre-Energie SA: celui de la fusion. Leurs présidents l’ont annoncé à Crans-Montana : les deux entreprises veulent mettre en commun leurs actifs, leurs moyens et leurs ressources pour mieux défendre leurs positions dans un marché suisse des énergies soumis à de fortes pressions concurrentielles. Nous associons également nos compétences pour le bénéfice de nos clients.

La taille critique nécessaire
 

«Nous sommes des géants sur le plan régional, mais des nains à l’échelle suisse. Fusionner est clairement la meilleure option. Elle nous donnera la taille critique nécessaire pour faire face à l’avenir et consolider nos positions», a expliqué Philippe Varone, président du conseil d’administration d’ESR et président de Sion.

Analyse confirmée par son homologue sierrois Pierre Berthod, président du Conseil d’administration de Sierre-Energie SA, et président de Sierre. «Cette fusion vise à être plus grand pour être plus fort face à un marché qui se durcit et dont le cadre réglementaire reste très incertain. Je pense ainsi notamment à une possible ouverture totale du marché de l’électricité, que la conseillère fédérale Doris Leuthard veut remettre à l’agenda, ou encore à la pression folle que subit le secteur multimédia, en pleine mutation ».

Un comité de pilotage constitué
 

Reste maintenant à concrétiser l’intention. Pour ce faire, un comité de pilotage est chargé de préparer un projet définitif, qui sera ensuite soumis aux Assemblées générales des deux sociétés. Siègeront dans ce comité les présidents deux conseils d’administration Pierre Berthod et Philippe Varone, les vice-présidents de ces mêmes conseils d’administration Nicolas Féraud, président de Crans-Montana et Danny Defago, président de Vex, ainsi que Marc-André Berclaz, administrateur et conseiller communal de Sierre en charge de l’énergie, et Christian Bitschnau, administrateur et vice-président de Sion en charge de l’énergie. « Les 26 communes qui constituent ESR et Sierre-Energie SA seront régulièrement informées de l’avancement des travaux », assure Danny Defago.

La conduite opérationnelle de la fusion sera assurée conjointement par Nicolas Antille, directeur de Sierre-Energie et François Fellay, directeur de l’esr. La nouvelle entité issue de la fusion devrait être effective le 1er janvier 2020. Elle réunira quelques 450 collaboratrices et collaborateurs, ainsi que près de 150 000 clients pour un chiffre d’affaires cumulé de plus de 322 millions de francs (comprenant le chiffre d’affaires Sogaval SA, esr multimédia SA et TV Sierre SA).

Aucun licenciement
 

«Le personnel peut être rassuré. Il n’y aura aucun licenciement. Cette fusion n’est pas une menace pour l’emploi. C’est au contraire une opportunité pour garder en Valais des emplois et en créer de nouveaux à forte valeur ajoutée », garantit Nicolas Féraud.

 

Source illustration Casal - Le Nouvelliste